J’ai trouvé un mammifère


Avant toute chose l’idéal est de contacter un Centre de Sauvegarde. Vous trouverez la liste et la carte des centres de l’ UFCS < ici.

D’autres centres non UFCS existent et vous pouvez faire une recherche localement.

Le centre vous donnera toutes les directives et si l’animal est réellement en danger, les règles de contention et de manipulation vous seront expliquées.

Rentrez toujours en contact avec un Centre de Sauvegarde pour être certain des bons gestes à adopter, au plus tôt.


Voici tout de même quelques règles simples :

  • J’ai trouvé un petit mammifère (hérisson, loir, lérot, écureuil…)

Posez vous la question : est-il en danger, est-il blessé ? Chaque situation est différente. Si vous devez vous en approcher, faites attention aux morsures. Contactez le centre le plus proche de chez vous.

  • J’ai trouvé une chauve-souris

Ne la maniuplez jamais sans gants ! Posez vous la question : est-elle en danger, est-elle blessée ? Chaque situation est différente. Les chauves-souris peuvent être porteuses de maladies graves, dont la rage des chiroptères. Si votre chat a ramené une chauve-souris, contactez votre vétérinaire. Si vous avez été mordu, griffé ou léché, contactez votre médecin ou un centre antirabique. Contactez le centre le plus proche de chez vous.

  • J’ai trouvé un jeune ou bébé mammifère

Uniquement si l’animal est en détresse évidente (prédation, blessé…) retirez l’animal hors du danger, réchauffez-le dans un linge avec une bouillote. À défaut vous pouvez enrouler une bouteille d’eau chaude dans un torchon. Contactez un centre au plus vite. Vous aurez plus d’informations dans cette rubrique.

Si c’est un jeune ou un mammifère qui ne risque pas de trouer le carton, déposez-le dans un carton percé de quelques trous, avec du substrat sur le fond, copeaux, paille, essuie tout, journal… Vous pouvez aussi le placer dans une caisse à chat ou chien type Vari kennel. La boîte doit être adaptée à sa taille, afin qu’il ne se blesse pas d’avantage en voulant s’échapper.

Ne donnez rien (nourriture, eau, médicament..) à un animal avant d’être certain de l’espèce et de l’état de sa blessure. Une erreur de nourrissage pourrait lui être fatal.

Si votre découverte est hors des horaires d’ouverture des centres de soins, alors laissez l’animal dans son carton ou sa boîte pour la nuit. Mettez-le dans une pièce au calme, sans le manipuler ni l’exhiber. Contactez ensuite au plus vite un centre ouvert le lendemain.

  • J’ai trouvé un moyen ou gros mammifère 

Tous les centres ne reçoivent ces mammifères et parfois certaines espèces comme les ongulés, ne peuvent pas être accueillis faute d’avoir les aménagements nécessaires.

Nous concernant, nous accueillons seulement les mammifères de taille moyenne. Faute de structures, nous ne pouvons pas soigner les espèces gibiers (chevreuil, sanglier…), il faut alors contacter l’OFB de votre département.

Pour tout autre mammifère, les bons gestes sont les mêmes tout en étant vigilant aux morsures. Il faudra alors être attentif à maitriser la tête de l’animal.

Ne nourrissez jamais un animal sans nous avoir appelé avant, surtout les jeunes, chaque espèce boit un lait spécifique. Donner du lait de vache sans connaitre les spécificités de chaque espèce peut être fatal surtout chez les hérissons.


Voici quelques réflexes à éviter. Les animaux sauvages ont peur des humains même s’ils ne réagissent pas et peuvent vous sembler rassurés par votre présence, le mieux est d’éviter au maximum tous les contacts pour limiter leur stress. Tous les animaux peuvent mourir d’une crise cardiaque !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à l’Association des Naturalistes d’Ariège (ANA) pour les illustrations !